Publié le 04/04/2006 à 22:16
Édité le 04/04/2006 à 22:16

L'Europe tente de convaincre les régions et les pays anti-OGM

Lu sur un article du monde :

"Aucun OGM mis sur le marché n'est dangereux pour l'environnement ou la santé, la coexistence est uniquement un enjeu économique"
, rappelle cependant Michael Mann, porte-parole de la commissaire chargée de l'agriculture, Mariann Fischer Boel. "S'ils le souhaitent, certains agriculteurs peuvent s'entendre pour ne pas cultiver ces plantes, mais aucune zone sans OGM ne peut être décrétée par la loi. Nous vivons dans un marché unique, c'est ce marché qui décide."

J'aime beaucoup la subtilité de la citation... Le marché est unique, c'est lui qui décide... C'est vrai, il a une conscience intrinsèque et par la même il impose sa décision à tout le monde : à la poubelle le choix et les alternatives ! Où et quand le marché unique est devenu un fait tangible et surtout indiscutable ???
Ce qui est magnifique, c'est le fait qu'il soit impossible d'avoir une zone sans OGM, celà rendant très facile la contamination des autres parcelles et ainsi rendant toute lutte contre les OGM vaines. Notez le décalage entre le fait d'étiquetter un produit "contient des OGMs" qui parait normal mais ennuie tous les producteurs et semenciers, et "sans OGM" promus par d'autres à la limite de l'argument marketing. Si l'ensemble des parcelles sont contaminées, plus besoin d'étiquettes "Sans OGM" puisque impossible à garantir... Comme c'est facile ensuite de les faire passer comme des choses banales...

> Commenter le blog. 10 commentaires  Tags :

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.

Partager: facebook delicious blogmarks yahoo digg myspace

Le 09/04/06 à 12:09, par Tanker

Re: L'Europe tente de convaincre les régions et les pays anti-OGM

Tanker
Tanker - 4 msg
Terrier : Dreux 28100 near Paris
On s'y retrouvera tous dans dix ans, allez... On a bien fait bouffer de la vache en poudre aux bovins, à tout ces steaks dans nos assiettes qu'on a bouffé au moins une fois.Dix ans après, la vache folle attaque nos petits cervelets crétins, on nous crie "à la paranoïa!".A l'époque, les éleveurs ont dénnoncé qu'on allait à la catastrophe, mais rien à bouger. LE MARCHE ECONOMIQUE aura toujours le dernier mot. On ne sait même plus qui ment, qui en rajoute, qui met trop de saloperie dans la bouffe. Grippe avière, les singes verts, la vache folle et puis... LEs Ogms? On ne peut pas se fier à une putain d'étiquette, nous sommes consommateurs, et un bon consommateur n'a pas besoin de réfléchir, il doit juste acheter. Alors LE MARCHE est prêt à tout pour avoir notre confiance....les plus cons ou les plus malins = tous baisé... Moi je dis " rendez vous dans dix ans" pour voir si des ailes nous pousseront au cul. La seule alternative à tout ça, reste "l'auto - suffisance", ce qui n'a forcément possible pour tout le monde, impossible d'ici 5 ans. Alors pour en revenir aux Ogms an général, tu sais...
Avec tout les colorants chimiques, les produits de synthèse, l'artificiel dibule ou truc, les ersatz agricoles, etc .... Les Ogms ne seront qu'un motif de plus quand les cancers de l'appareil digestif seront de plus en plus fréquents.
--
Shigili shigili choueps !

Citer Citer

 

  • Le 10/04/06 à 03:50, par Xiao_Marv

    Re: L'Europe tente de convaincre les régions et les pays anti-OGM

    Xiao_Marv
    Xiao_Marv - 126 msg
    Terrier : Shanghai
    autre question... comment nourrir l'ensemble de la population terrestre (humaine et animale) avec une espece dominante se developpant a une vitesse assez effrayante... trois solutions me viennent a l'esprit:
    soit on reduit le nombre de bouche (alors la les solutions vont etre difficille a faire accepter... one child policy version mondiale, ou alors plus radicale, je laisse a chacun le loisir de chercher)
    soit on reduit la consomation du nombre de bouche (recherches medicales pour reduire l'estomac ? changement de mentalite et revenir a une consomation base sur les besoins et non l'envie (a lalalala la bonne blague et puis Keynes serait pas d'accords, l'economie s'effonderait, bref tout le systeme a revoir... deja revoir un contrat de travail c'est la mort... on change rien))
    soit on rend l'agriculture plus efficiente... (et les ogm c'est assurer une bonne recolte quelque soit les variations climatiques par ex...)

    donc les ogm sont certes un problemes ecologique (consequences potentiellement graves... voir tres graves, et pas que pour nous l'espece dominante, mais pour tous l'ecosysteme), et sont certes influences par une logique de marche (condamnable par ses derives), mais ils repondent aussi a un besoin... et ca les gens l'oublie... pas d'ogm, je suis amplement d'accord, et on fait quoi pour nourrir tout le monde ?

    (tient meme problemes pour : eau, ressources fossiles.... soit on reduit la consomation, soit on rend la production ou l'utilisation plus efficiente.... les regles de marche gere le fonctionnement, mais la problematique se posent hors des considerations marche / pas marche, du moins je pense....)

    Citer Citer

     

    • Le 10/04/06 à 19:03, par Oli

      Révolution Verte

      Oli
      Oli - 6063 msg
      l'Inde a parfaitement répondu au probleme grace à sa "Révolution Verte", changement de techniques, développement des voies de communication, irrigation... avec l'aide des méchants ricains ms ils ont à bouffer...

      et auj', la production agricole mondiale augmente + vite q la population (croissance de 1.2% par an), c'est juste q c'est pas forcément bien réparti et q certaines productions ne st pas "alimentaires"...
      --
      http://www.w-fenec.org
      http://mesperles.over-blog.com > brevet blanc janvier 2006
      http://spaces.msn.com/members/laviedoli/ > Jarhead, cine awards 2005, King Kong

      Citer Citer

       

      Le 10/04/06 à 19:46, par Pooly

      Re: L'Europe tente de convaincre les régions et les pays anti-OGM

      Pooly
      Pooly - 4189 msg
      - La production agricole mondiale _actuelle_ pourrait déjà nourrir quelques centaines de millions de personnes de plus (particulièrement ceux qui n'ont pas accès à cet excédent...).
      http://www.fao.org/docrep/meeting/X2996F.htm

      - Les OGM pour rendre l'agriculture plus efficace est un vieux mensonge. Si les pays en développement n'avait pas changer leur mode de culture de vivrières à des cultures d'exportations, il y aurait moins de problème de faim. Le problème de ces cultures, c'est qu'elles sont massivement mono-culture :
      http://en.wikipedia.org/wiki/Monoculture
      Ce qui résulte en des rendements difficiles à tenir (et donc de la nécessité de pesticides et d'engrais, et les problèmes de pollution qui en résulte), et de leur plus grande vulnérabilité aux parasites et maladies. C'est un truc qui tourne en boucle, on insiste sur les cultures intensives, qui sont plus vulnérables et demande plus d'investissements, sans pour autant apporter des éléments nutritifs nécessaires aux populations locales.
      Si l'on prend exemple sur la _seule_ culture OGM censé garantir un apport nutritif aux populations locales, c'est le golden rice, un riz enrichi en vitamine A.
      http://en.wikipedia.org/wiki/Golden_rice
      C'est surtout un peu de pub pour les OGM, style "oh c'est utile".... Il y a quand même des légumes plus riche en vitamine A que ce riz là.
      Les autres cultures OGM ne sont en aucun cas destinées à des pays en développements, mais plus au pays développés (Soja, Maïs, Coton) pour des cultures rentables et lucratives.

      Les OGM ne répondent à aucun besoin, sauf celui de garder des cultures massivement mono-cultures et intensives, ainsi que d'assurer la suprémacie des quelques semenciers mondiaux (Monsanto pour ne cité qu'eux), qui controlent les semences.

      Parlons aussi un peu de la réduction de la diversité des variétés disponibles, certaines variétés locales résistantes à des parasites, sont supprimés au profit d'OGM :
      Le coton Bt à d'ailleurs été un échec : http://www.abcburkina.net/documents/coton_bt.ht...
      Résultat de la réduction de la diversité, une variété de coton local, résistant à un parasite local à quasi disparue, sauf que le plant OGM de substitution n'a pas résisté à ce parasite. Quand ils ont voulu réintroduire le coton local, c'était trop tard (trop de parasites, il se faisait bouffer :-)

      Le truc gênant ici, c'est qu'il n'ya absolument aucune protection des cultures OGM et non-OGM, et les échanges de gênes qui en résulte. Celà est évidemment dans l'intérêt de leur promteurs, puisqu'il n'y a pas de marche-arrière possible.
      --
      http://www.w-fenec.org/

      Citer Citer

       

      • Le 11/04/06 à 04:23, par Xiao_Marv

        Re: L'Europe tente de convaincre les régions et les pays anti-OGM

        Xiao_Marv
        Xiao_Marv - 126 msg
        Terrier : Shanghai
        on est tous d'accord sur repartir les productions, et de facon plus homogene et sense.

        Seulement faut etre aveugle pour pas voir les problemes qui arrivent. Notamment energetique. On parle et on commence a utiliser du sucre pour les industries chimiques en remplacement du brut, ou des oleagineux (je crois que c'est comme ca qu'on appelle les culture de soja ou tournesol mais j'ai un doute) pour remplacer la source energetique qui viendra a manquer, ou des champs d'eolienne, la c'est hors de mes connaissances, mais bon en partant de cette base -> plus d'espace utilise pour produire l'energie, c'est moins de champs pour les cultures agricoles, vivrieres ou autres. A echelle mondiale, ca va en prendre de la place au rythme actuel, donc oui je pense qu'il va faloir soit reduire la consomation soit rendre les productions plus efficiente. L'Inde bon exemple (je crois), Chine mauvais exemple (je sais). Les champs disparaissent vites au profit de l'industrie et de l'immobilier, et donc on debrousaille les montagnes pour faire de nouveaux champs, et maintenant Hu Jintao pour des raisons sociales interieures (pas essentiellement dicte par l'economie) viens de lancer les "campagnes socialistes", du bon et du tres mauvais dedans, aucune difference entre zones habites et zones libres.
        Pas qu'en chine, comme en Amerique quoi (Amazonie, Equateur). Ou en Asie (la diaspora Chinoise investie a fond dans des palmeraie oleagineuse geante au Vietnam, Malaysie et Java/Borneo brulant la jungle au passage (et creant des nuages enormes qui envahissent anuellement Singapour), une production des moins efficace rapport energie / hectare). donc pas d'OGM, pas de foret ni de jungle ni de montagnes ni de desert... pour un homme nu desert c'est pas utile, pour une Terre, si.

        Je me fout de Monsento comme de l'an 40, mois ce qui me parait vitale ce sont une population mondiale qui se suffit sans massacrer la nature. On est d'accord les OGM sont une peste a l'heure actuelle, balayant et contaminant l'ecosysteme environnant, t'as cite des exemples, il y en a d'autre, mais a moins de vider la terre de la moitie de sa population, je vois pas comment faire autrement. Ne pas les accepter aujourd'hui par principe de precaution, oui, mais demain une fois garantie en lab independant les effets, pourquoi pas...

        Je pense qu'il faut plusieurs garanties, une ecologique, et ca passe par de plus amples essais en lab et investir dans de vrai champs boucles, avec garantie de cohabitation des production sans interactions nuisibles.

        Deux economiques. Evidement l'Europe et la France par exemple reduisent aveuglement les credits pour la recherche au nom de la competitivite, les entreprises doivent faire les recherches elles-memes, donc possedent les brevets, ne restera que la possibilite de faire du generique comme pour les medicament. Mais c'est pas une fatalite, les etats, voir une organisatoin trans-etats (onu?) pourrait organiser les recherches financees par le pool des pays (utopie je sais mais ca ouvre des voies), et mettre les graines a disposition.

        Trois juridiques. Regles basiques de controle de marche avec une surveillance accrue des monopoles, et la possibilite de poursuivre et condamner treeees lourdement les producteur de graine defectueuse (marche officiel comme marche parallele)

        Les recherche en lab sont la cle, mais a dire non a tout va, on se desinteresse et comme d'hab on fonce dans le mur. Au contraire interessons nous et disons non, pas jamais.
        Moi ca me va pas d'ogm, suis contre aussi, mais faut proposer quelque chose de concret et realisable qui n'implique aller inonder le desert ou aplanir les montagnes, car ca c'est encore pire et c'est sous nos yeux (les miens en tout cas). Les arriere petits fils d'Yu Gong ont encore pas mal de jour devant eux....

        Les OGM seraient une solution technologiques "la moin pire", apres il y a surement d'autre voies... revenir aux cultures vivrieres, d'accord, et comment on impose ca en preservant les libertes ? reduire la consomation, d'accord, mais comment on evite un boum economique sans precedent ? reduire la population, d'accord, mais me souvient encore des tolle suite aux politiques d'enfant unique chinoises... proposons... mais raser le monde pour des considerations ecologique c'est poussif comme argument je trouve...

        Sinon, Wikipedia est toujours out....

        Citer Citer

         

        • Le 12/04/06 à 07:02, par Xiao_Marv

          Re: L'Europe tente de convaincre les régions et les pays anti-OGM

          Xiao_Marv
          Xiao_Marv - 126 msg
          Terrier : Shanghai
          mouaaaaiiiiiiii dommage pas de reponse sur ce probleme la :

          populations et besoins de nature agricole augmentants,
          espaces cultivables se reduisants pour les cultures,

          c'est dommage que personne ne propose rien d'autre qu'aller emmerder les pandas (j'ai verifier, l'Inde a aussi, en plus du developpement technologique, sacrifie des bouts de terrain vierge) ou balancer des ogm non verifiees... la seule autre alternative prone et l'immobilisme, le refus a tout va... ou alors j'ai rater un passage et je m'en excuse.

          et Pooly, as-tu lu le document que tu as mis en lien jusqu'au bout ? a savoir le paragraphe se posant lui aussi la question (en fin d'article avant les tableaux)...

          c'est pas grave, de toute facon, les pays moins democratiques (et donc aux interets moins universels) que nous prendrons les decisions a notre place, voir les ont deja prise (cf la Chine et ses investissements dans les programmes agricoles intra et hors Chine a base de rasage general), nous obligeant a reagir, et donc a faire dans l'urgence des trucs qui tiendront pas la route.

          bon... voila... c'est juste dommage...

          Citer Citer

           

          • Le 12/04/06 à 08:43, par Pooly

            Re: L'Europe tente de convaincre les régions et les pays anti-OGM

            Pooly
            Pooly - 4189 msg
            dsl pas eu le temps de répondre, je le fais dès que j'ai plus de temps !
            --
            http://www.w-fenec.org/

            Citer Citer

             

            Le 14/04/06 à 12:19, par Pooly

            Re: L'Europe tente de convaincre les régions et les pays anti-OGM

            Pooly
            Pooly - 4189 msg
            Remarque quand même qu'au départ, c'est plutôt la manière dont le porte-parole annonce son truc qui me fait bondir, après les politiques agricoles, ça me dépasse un peu :ange:
            --
            http://www.w-fenec.org/

            Citer Citer

             

          Le 14/04/06 à 12:13, par Pooly

          Re: L'Europe tente de convaincre les régions et les pays anti-OGM

          Pooly
          Pooly - 4189 msg
          Pour l'énergie, je ne vois pas trop le rapport avec les OGM... S'il s'agit d'augmenter les rendements à l'hectare, c'est surement pas avec des OGM que l'on va y arriver (ou alors pas beaucoup).
          Pour Monsanto, c'est bien le problème central !!! Le problème des OGM, c'est pas tellement qu'ils soient modifiés génétiquement, mais que leurs gênes modifiés puisse se propager dans la nature. En conséquence de quoi, les plants épargnés par les gênes vagabonds et les inter-polinisations, se font de plus en plus rares.
          Si on prend le parallèles avec les substances chimiques, qui doivent être approuvés avant leur mise sur le marché, les industrie chimiques poussent pour mettre des produits sur le marché, même si leur innocuité n'as pas été entièrement prouvée. Certain produits ont d'ailleurs été retirés du marché recemment (le Gaucho par exemple). Les semenciers font la même chose : essayer de pousser à fond les OGM sont prendre le temps de faire des études d'impact sur les biosphères. Plus les OGM se répandent, plus ils se banalisent, moins ils ont de problèmes à rentrer dans leurs frais.
          Ce qui me gênent dans cette histoire, c'est pas tnat les OGMs, que l'absence de choix : un champ d'OGM polinise les champs non-OGM !
          Le truc qui m'énerve aussi, pourquoi les produits contenant des OGM ne sont pas labellisé "Avec OGM" ? Ils ont peur qu'on les achète plus ? D'un coup "garantie sans OGM" ça prend tout de suite une autre connotation.
          Dans ces décisions européennes, c'est surtout les lobbys agricoles qui influent les décisions...

          Je pense qu'il faut plusieurs garanties, une ecologique, et ca passe par de plus amples essais en lab et investir dans de vrai champs boucles, avec garantie de cohabitation des production sans interactions nuisibles.

          On est d'accord, mais alors pourquoi ils le font pas !!!
          --
          http://www.w-fenec.org/

          Citer Citer

           

          • Le 17/04/06 à 05:26, par Xiao_Marv

            Re: L'Europe tente de convaincre les régions et les pays anti-OGM

            Xiao_Marv
            Xiao_Marv - 126 msg
            Terrier : Shanghai
            tu verrait qui en "ils" ?
            moi je dirais nous, le gouvernement est a notre service et le gouvernement a la charge de la sante et du territoire national, donc NOUS avons la charge du territoire et de la sante nationale (theorie). Pourquoi nous ne le faisons pas, je sais pas, peut etre car les seuls a parler ogm et ecologie le font souvent, et parfois sans le savoir, a travers des logiques marchandes (comme toi terminant sur des considerations lobbyistes et economiques, a croire que seul cela existe vu que tout le monde semble voir par ca) ou avec un agenda politique lourd (les alter) et tellement deconnectes de l'ecologie, de la terre... c'est dommage d'avoir des partis ecolo, ca semble signifier que ce sont les seuls a avoir le droit de l'etre, donc si t'es ecolo de droite... bref ca peut pas attirer les foules qui peuvent trouver ca demago... loin de leur realite...

            "ils" ne peut etre les semanciers ni les agri, c'est pas leur responsabilite (dommage, trop peu d'ethique mais c'est comme ca), donc c'est a nous de faire pression sur les politiques et ce, a mon avis, pas pour faire du blocage constant et du refus d'appelation, mais bien pour aller de l'avant, en l'occurence, imposer de plus gros credits a la recherche... (imposer par la discussion, non la force physique, ca changera)

            les politiques sont pas con, masse electorale contre pot de vin, la masse gagne (et pour les septiques, au moins car synonyme de meilleur position pour le politique donc plus gros pot de vin propose par la suite... pas con un politique meme si des fois on doute)

            message clair:
            pas ogm = tout le territoire devra etre utilise, plus d'espace vierge sans champs ni fils electriques pour que ton gamin s'emerveille ou qu'on puisse y balancer des pseudo celebrite pour que tu puisses passer ta soiree devant la teloche (a moin d'une autre solution a ce jour non trouver, reduire la conso mais ca c'est de l'utopie a l'echelle mondiale, reduire la pop, j'aime celle la car elle emmerde tout le monde...)
            ogm sans recherches (assurances) = tu l'as dis, nature denature, plus d'espace vierge non plus ton gamin l'a encore dans le cul, et peut etre meme dans son nez devenant double a cause du polen chelou respirer... au moin d'un point de vue artistique, on aura peut etre de nouvelle creation mutante, ca pourrait etre marrant...
            ogm avec recherche = tu manges sains et donc tu mets pas ta vie en jeu avec ton assiette, ca te coute pas plus cher, et tu peux "aller faire chier les girafes" en ete sans etre derriere une vitre et du beton... donc tu gagnes tout avec les ogm sures..., en fait tu gagnes tout avec moins de conso mais bon, faudra aussi convaincre les foules asiatiques, pas une simple affaire...

            sinon c'est un tort citoyen, j'ecris rarement a mes representants politiques mais je kiffe le lobbying sur diplomates ou ingenieurs francais parachuttes en Chine parlant pas un mot de chinois, moins fair play mais plus efficace. Autour d'une biere et de St Maure cendre importe en valise diplomatique... du lobbying involontaire mais je pese pas lourd face au boss de Carrefour ou Lafarge (qui en terme de sauvegarde de pandas pourrait faire mieux que bouffer la montagne a coup de pelleteuse) qui ont des idees autrement moins benevoles :) ...

            on est d'accord, plus qu'a ecrire a nos chers endormis des bancs publiques pour plus de recherches...

            Citer Citer

             

Index Revenir en haut de page